Comparaison de la prosocialité perçue, la prosocialité exprimée et la prosocialité observée selon le genre des enfants âgés de 5 et 6 ans et le contexte éducatif fréquenté

                                                        

Articles de revue

Contributors: 
Publication status: 
2016, juillet
Journal name: 
Journal international sur la violence et l'école
Volume: 
1
Issue: 
1
Page range: 
4-33
Abstract: 
Cette étude compare la prosocialité des enfants âgés de 5 et 6 ans selon leur genre ainsi que le contexte éducatif fréquenté, et ce, à partir de trois sources et méthodes d’évaluation : 1) la prosocialité perçue par l’adulte; 2) la prosocialité exprimée par l’enfant en situations hypothétiques; et 3) la prosocialité observée lors d’interactions sociales entre pairs. Les résultats démontrent que les filles sont perçues par leurs éducatrices ou leurs enseignantes comme étant plus prosociales que les garçons, mais ils ne révèlent pas d’effet significatif de genre en ce qui concerne la prosocialité exprimée et la prosocialité observée. Les enfants en maternelle affichent des scores plus élevés à la prosocialité exprimée que ceux en centre de la petite enfance (CPE), alors que c’est l’inverse en prosocialité observée. Ces résultats sont discutés au regard de leur implication dans la prévention de la violence en contextes éducatifs.
Exercice annuel: 
2016-2017