Raconter son parcours de vie en contexte scolaire selon un cadre interprétatif interactionniste

                                                        

Articles de colloque

Contributors: 
Publication status: 
2015, août
Proceedings title: 
Intergenerational learning, life narratives and games : Proceedings of the Silver Gaming Intergenerational Summer School
Publisher: 
Livres en ligne (LEL) du CRIRES
Place: 
Québec, Canada
Page range: 
100-106
ISBN: 
978-2-921559-25-6
Abstract: 
Cette communication propose une réflexion sur l’emploi des récits de vie en contexte scolaire. Nous assistons, depuis plus de 30 ans, à une valorisation des récits de vie en éducation (Dominicé, 1990 ; Pineau, 1984). Or, leur utilisation ne va pas de soi. Elle suppose une conceptualisation du récit, un cadre interprétatif permettant d’en comprendre le sens, la prise en compte de certaines limites et la mise en œuvre de précautions. Sans réflexion préalable, sans balises conceptuelles, l’apport des récits de vie peut être banalisé et tomber dans la superficialité. La réflexion est donc de mise et des précautions d’usage s’imposent (Clapier-Valladon & Poirier, 1983 ; Lani-Bayle, 2014). Le cadre de l’interactionnisme symbolique, largement adopté dans l’approche biographique, est le cadre privilégié dans cette communication (Goodson, 2001 ; Vanini De Carlo, 2014).
Exercice annuel: 
2015-2016
Collaboration chercheurs: 
(**)