Dynamiques interactionnelles : liens réciproques entre le soutien émotionnel et l’engagement de l’enfant dans ses interactions en classe d’éducation préscolaire 5 ans

                                                        

Articles de revue

Contributors: 
Publication status: 
2020, janvier
Journal name: 
La collection de la Chaire de recherche Bienêtre à l’école et prévention de la violence
Volume: 
5
Issue: 
1
Page range: 
6
Abstract: 
Les écrits scientifiques établissent le rôle fondamental de la qualité des différentes interactions dans le développement global de l’enfant (Booren, Downer et Vitiello, 2012; Pianta et al., 2016; Simpson et al., 2016). De façon plus précise, le soutien émotionnel est une pierre angulaire des dynamiques interactionnelles en classe et se défini comme l’habileté de l’enseignante à soutenir le développement social et émotionnel des enfants, un fondement de la qualité des pratiques enseignante (Pianta et al., 2008). D’autre part, l’engagement de l’enfant, défini comme la capacité de l’enfant à interagir de façon positive ou négative avec son enseignante, ses pairs et les activités en classe, influence le développement de ses habiletés sociales (Buhs, Ladd et Herald, 2006; Hamre et Pianta, 2001) et la qualité des interactions en classe. Ces composantes des dynamiques interactionnelles ont été étudiées, mais souvent de façon isolée ou partielle. Avant la présente étude, peu de travaux abordaient les interactions entre les enseignantes, les enfants et les pairs de façon simultanée (Hughes et Im, 2016).
Exercice annuel: 
2019-2020