SAQQ, SSI and STSE education: Defending and extending ‘Science-in-Context'

                                                        

Articles de revue

Contributors: 
Publication status: 
2020, mars
Journal name: 
Cultural Studies of Science Education
DOI: 
10.1007/s11422-019-09962-7
Abstract: 
Pour de nombreux chercheurs, les grandes initiatives récentes en matière d’éducation scientifique ont donné la priorité à une éducation aux «produits» (lois, théories, innovations) et aux compétences (expériences, par exemple) dans les domaines de l’enseignement des sciences et des technologies. Il apparait également que de telles initiatives ne mettent pas en évidence certaines des relations entre le développement des sciences et des technologies et les effets délétères sur les individus, les sociétés et les environnements. Par exemple, parmi les nombreux défis auxquels l’humanité est confrontée, l’on compte les impacts climatiques associés à l’utilisation par l’être humain de technologies fonctionnant au pétrole. Cela dit, au cours des cinq dernières décennies, des chercheurs du domaine de l’éducation aux sciences ont mené des travaux qui permettent de familiariser les élèves avec les sciences en contexte (SinC). Dans cet article, nous portons un regard analytique sur les synthèses fournies par quatre chercheurs de premier plan dans leur champ respectif des SinC: il s’agit des relations entre les sciences, la technologie, la société et l’environnement (STSE), des questions socialement vives (QSV) et des questions socioscientifiques (SSI). À la lumière des points de vue de ces chercheurs, nous suggérons qu’en dépit des quelques différences de natures ontologiques, épistémologiques et axiologiques, ces champs offrent la possibilité d’alimenter des visions plus holistiques et critiques des relations entre le développement des sciences et des technologies ainsi de nombreux problèmes environnementaux, personnels et sociaux. Ces conceptions, croyons-nous, pourraient être mises à contribution par les élèves dans la perspective d’un monde plus juste et plus respectueux de l’environnement.
Exercice annuel: 
2019-2020