Pensée critique dans l’enseignement des sciences du vivant

                                                        

Articles de colloque

Contributors: 
Publication status: 
2021, mai
Proceedings title: 
Après les 10e rencontres scientifiques… Actualité des recherches en didactique des sciences et des technologies
Publisher: 
Éditions de l'ARDIST
Place: 
Saint-Malo, France
Page range: 
85-100
ISBN: 
978-2-9577091-0-6
Abstract: 
La voie est ouverte aux possibilités de transformer le vivant par les nouveaux acquis technoscientifiques, ce qui nous conduit à réinterroger nos rapports au vivant. Ce chapitre, issu d‟un symposium organisé par le groupe franco-québécois « Enseignement du Vivant Et Recherche En Sciences et Technologie » (EVEREST), propose de questionner des enjeux épistémologiques et didactiques dans le cadre d‟une éducation au vivant qui favorise ce que nous pouvons nommer globalement la « pensée critique » dans l‟enseignement des sciences du vivant. La question de la définition de la pensée critique n‟est pas univoque, elle traverse plusieurs champs disciplinaires et sous-tend plusieurs éléments tels que savoir repérer un problème et définir une problématique, évaluer des risques et incertitudes des savoirs technoscientifiques, situer différentes sources de connaissances et reconnaître l‟apport de l‟histoire des constructions des sciences, évaluer des preuves, analyser de manière critique des méthodologies de recherche, procéder à l‟analyse des acteurs concernés par les recherches, apprendre à argumenter et prendre part à des débats, et se positionner en tant qu‟individu et citoyen (Albe, 2009 ; Désautels &
Larochelle, 2004 ; Jiménez-Aleixandre et al., 2000). Nous considérons la pensée critique comme un processus cognitif de haut niveau, critérié, évaluatif, métacognitif, métaréflexif et autocorrectif mobilisant un certain nombre d‟habiletés et attitudes pour construire un jugement autonome et responsable dans une situation complexe en contexte (Lipman, 2003)1
Exercice annuel: 
2021-2022