Faut-il apprendre aux étudiants comment lire un texte? Récit d’une démarche de pratique réflexive chez des professeurs de plusieurs disciplines au sujet de la lecture

                                                        

Articles de revue

Contributors: 
Publication status: 
2017
Journal name: 
Pédagogie collégiale
Volume: 
30
Issue: 
2
Page range: 
25-32
ISSN: 
0835-5088
Abstract: 
Certaines études déplorent que 19,4% des diplômés universitaires nés au Québec (Statistique Canada, 2014) ne possèdent pas un niveau de littératie suffisant pour bien fonctionner en société. Ces chiffres surprennent, voire choquent. Pour bien saisir ce qu’ils impliquent, il faut comprendre qu’un niveau de littératie suffisant pour bien fonctionner en société se définit par : « [la] capacité d’utiliser le langage et les images de formes riches et variées, pour lire, écrire, écouter, parler, voir, représenter et penser de façon critique, et ce, dans différents contextes (en classe, à l’école, à la maison ou dans la communauté) » (Ministère de l’Éducation de l’Ontario, 2005, dans Moreau, 2013, p. 14). » Ainsi, un individu n’ayant pas un niveau de littératie suffisant pour fonctionner en société pourrait s’avérer un bon lecteur de romans, mais ne pas se trouver en mesure de comprendre un manuel d’instructions; ou bien être apte à lire un article, mais incapable de porter un jugement critique sur la fiabilité de celui-ci.
Full text: 
Exercice annuel: 
2017-2018