Objets potentiellement dangereux et victimisation par les pairs à l’école secondaire

                                                        

Articles de revue

Contributors: 
Publication status: 
2017, octobre
Journal name: 
Criminologie
Volume: 
50
Issue: 
2
Page range: 
203-227
ISSN: 
0316-0041, 1492-1367
DOI: 
https://doi.org/10.7202/1041705ar
Abstract: 
Cette étude consiste à déterminer la proportion des adolescents qui disent apporter des objets potentiellement dangereux à l’école et à décrire la nature de ces objets (ex. couteaux). De plus, elle vise à véri er l’in uence de la victimisation par les pairs sur le fait d’apporter des objets potentiellement dangereux à l’école en tenant compte de variables sociodémographiques. L’échantillon est composé de 27 709 élèves de la première à la cinquième secondaire en provenance de 52 écoles publiques du Québec. Les participants ont rempli le Questionnaire sur la sécurité et la violence à l’école révisé (QSVE-R) visant à dresser le portrait de la violence dans les établissements scolaires du Québec. Les résultats indiquent qu’au total, 5,1% des élèves, davantage de garçons (8,2%) que de lles (2,1%), disent avoir déjà apporté un objet potentiellement dangereux à l’école. Cette proportion augmente selon l’âge, et le couteau est l’objet le plus mentionné par les répondants. Les résultats indiquent l’in uence du sexe, de l’âge (variables contrôles) et de la victimisation de type direct (insultes-menaces et agressions physiques) sur le fait d’apporter un objet pouvant servir d’arme à l’école. Les conclusions soulèvent l’importance d’aider ces jeunes victimes à développer de meilleures stratégies a n de mieux gérer cette situation pénible, et proposent des pistes de ré exion pour orienter les interventions visant à créer des milieux scolaires sécurisants pour tous.
Exercice annuel: 
2017-2018
Collaboration chercheurs: 
(**)