Crise de la jeunesse et transformations des politiques sociales en contexte de mutation structurale

                                                        

Articles de revue

Contributors: 
Publication status: 
1996, mai
Journal name: 
Sociologie et Sociétés
Volume: 
28
Issue: 
1
Page range: 
73-88
ISSN: 
1492-1375
DOI: 
https://id.erudit.org/iderudit/001177ar
Abstract: 
Ce qu'il est convenu de désigner comme " la crise de la jeunesse " au sein des sociétés industrielles avancées se caractérise principalement par : 1) la détérioration des conditions socio-économiques des jeunes, 2) la mutation du modèle culturel de la jeunesse, 3) le dérèglement relatif des déterminants concourant à la construction sociale de la jeunesse et au passage à l'âge adulte (constitution d'un ménage hors de la famille d'origine, insertion en emploi, parentalité), 4) l'émergence de zones marginales institutionnalisées constituées par des mouvements d'alternance entre la fréquentation scolaire, des tentatives infructueuses d'insertion professionnelle durable et le recours aux dispositifs d'assurance et d'assistance sociale, à travers lesquels se déploient une multitude de trajectoires de vie parcellisées, morcelées, qui prennent les traits de la précarité et de l'exclusion et, enfin, 5) la polarisation de la jeunesse en deux itinéraires sociaux distincts et de plus en plus distants. Ces tendances de la crise sont ici explorées en prenant appui sur les conclusions d'une démarche de recherche dont l'objet était de reconstituer les débats reflétant les terrains centraux de confrontation, et d'analyser les systèmes d'action par lesquels s'élaborent ou se transforment les politiques sociales destinées aux jeunes du Québec.
Exercice annuel: 
1996-1997