Quelles représentations du vivant dans les programmes scolaires : une comparaison France-Québec

                                                        

Articles de revue

Publication status: 
2015, mars
Journal name: 
Esprit Critique
Abstract: 
Les percées en matière de biotechnologie ouvrent la voie à des transformations d’une grande portée touchant au cœur du vivant : manipulation génétique, OGM ou utilisation de cellules souches, la biologie contemporaine soulève des questions porteuses d’enjeux qui trouvent écho dans la recherche et l’enseignement des sciences. Dans ce contexte, nous avons mené une étude sur l’analyse du discours des programmes officiels scolaires du préscolaire au secondaire en France et au Québec sur les questions entourant le vivant, en considérant que lesdits programmes contribuent autant à la structuration des situations éducatives qu’à l’intégration d’un point de vue sur la société et les savoirs. L’étude a été réalisée au regard de trois modes de questionnement : caractérisation du vivant, approches éthiques du vivant et méthodologies scientifiques et techniques. Les résultats de l’analyse montrent une évolution comparable des activités expérimentales suggérées au cours de la scolarité dans les deux pays. Celles-ci convoquent une pluralité de démarches (et non une seule et même démarche scientifique) et proposent des tâches ouvertes aux élèves visant à leur donner de l’autonomie. Sur beaucoup de plans, les attentes semblent s’appuyer, en partie, sur un modèle socioconstructiviste de l’acquisition des connaissances. Les façons de favoriser les rencontres du « vivant » diffèrent quant à elles.
Exercice annuel: 
2014-2015