La réussite scolaire des filles et l'abandon scolaire des garçons: un discours à portée politique

                                                        

Articles de revue

Contributors: 
Publication status: 
1993
Journal name: 
Recherches féministes
Volume: 
6
Issue: 
2
Page range: 
21-39
ISSN: 
0838-4479, 1705-9240
DOI: 
https://doi.org/10.7202/057749ar
Abstract: 
Cet article se situe dans le cadre d'une recherche visant à vérifier les liens entre l'abandon scolaire au secondaire et les stéréotypes associés au sexe, ainsi qu'à identifier certaines pratiques éducatives porteuses de réussite. Dans ce texte, les discours sur le décrochage scolaire sont analysés à partir de la distinction entre la réussite scolaire – la persévérance et la performance -, la réussite éducative, - l'acquisition d'attitudes, de valeurs et de comportements - et la réussite sociale - correspondance entre la formation et la place occupée dans la société avec le pouvoir d'agir sur elle. Les auteur-e-s utilisent les acquis des théories portant sur la reproduction sexuelle et sociale, la socialisation familiale et surtout la socialisation scolaire. Dans certains milieux de l'éducation, l'école secondaire est considérée comme dysfonctionnelle parce qu'elle ne permet pas - momentanément - aux garçons de réussir en plus grand nombre que les filles. On attend de l'école qu'elle reproduise les rapports inégalitaires de sexe, y compris dans les cheminements scolaires. L'article montre comment certains stéréotypes inculqués aux garçons vont à rencontre des exigences de la réussite scolaire alors que les filles ont mis au point des stratégies favorisant davantage la réussite. En conclusion, les auteur/e/s se demandent : Cela suffira-t-il pour assurer aux filles une meilleure réussite sociale ou modifiera-t-on l'école pour la rendre conforme aux exigences du patriarcat?
Exercice annuel: 
1993-1994