A Sociocultural Reading of Reform in Science Teaching in a Secondary Biology Class

                                                        

Articles de revue

Contributors: 
Barma, Sylvie (Auteur)
Publication status: 
2011, septembre
Journal name: 
Cultural Studies of Science Education
Volume: 
6
Issue: 
3
Page range: 
635-661
ISSN: 
1871-1510
DOI: 
10.1007/s11422-011-9315-9
Abstract: 
Dans cet article, nous présentons une étude de cas qui s’est déroulée sur une période de quatre mois dans une classe de biologie du secondaire au Québec, et ce, dans un contexte de réforme des programmes d’études en science et technologie. Ce cas décrit la façon dont une enseignante a cherché à modifier ses pratiques d’enseignement et à faire autrement auprès d’une centaine d’élèves. Préoccupée par le fait qu’un grand nombre de ces élèves fréquentaient les salons de bronzage, elle a décidé de mettre de côté sa planification habituelle et s’est engagée dans l’élaboration d’une séquence de neuf séances ancrée dans cette question. Le but de ces séances a été la mise en place d’une campagne de sensibilisation à l’école. Pour ce faire, elle a remis en question plusieurs aspects de sa formation universitaire ainsi que la façon dont elle était intervenue auprès de ses élèves en classe durant les cinq dernières années. Suite à cette réflexion, et avec l’intention de s’approprier les nouvelles directives ministérielles (approche d’enseignement plus ouverte, responsabilisation des élèves dans leur apprentissage), elle a choisi de s’éloigner d’un mode d’enseignement magistral et d’une démarche dirigée en laboratoire. Elle a fait appel à des spécialistes du milieu médical pour intervenir auprès des jeunes à l’école et a demandé à plusieurs membres de sa communauté éducative de l’appuyer dans ses démarches. Nous avons été en mesure de cerner plusieurs tensions qu’elle a identifiées et résolues et qui lui ont permis de modifier, du moins pendant neuf séances, certaines règles et la division du travail dans sa classe et dans son école. C’est en adoptant un cadre de lecture socioculturel ancré dans la troisième génération de la théorie de l’activité que nous présentons au lecteur le résultat de nos analyses. Nos données de recherche (verbatim d’entretiens, analyse de documents et notes de recherche) ont été analysées à la lumière de l’activité de l’enseignante que nous avons considérée comme orientée vers un objet, celui de la mise en place de la campagne de sensibilisation. Ainsi, l’activité exercée par un individu est étroitement reliée à un but conscient, une motivation liée au contexte effectif dans lequel l’activité a lieu. Dans la première phase d’analyse, il y a eu alternance entre l’analyse et le terrain conformément aux principes de la théorisation ancrée et ceci a permis de décrire l’évolution de la pratique de la participante à l’étude. La seconde phase de l’analyse nous a amené à présenter des systèmes d’activité: caractérisation et mise en relation des pôles : sujet, objet, règles, division du travail, membres de la communauté et outils par lesquels l’activité a été médiatisée. À la lumière de nos analyses, nous concluons que la transformation des pratiques d’enseignement dans un milieu scolaire est susceptible de s’implanter à la fois au niveau individuel et à celui de membre d’une collectivité.
Exercice annuel: 
2011-2012