L’implantation de la philosophie pour enfants en classe : une étude exploratoire dans le cadre d’un stage en enseignement

                                                        

Articles de revue

Contributors: 
Publication status: 
2012, novembre
Journal name: 
Childhood & Philosophy
Volume: 
8
Issue: 
16
Page range: 
295-326
ISSN: 
1984-5987
DOI: 
https://doi.org/10.12957/childphilo.2012.20726
Abstract: 
La PPE est désormais reconnue par l'UNESCO en tant qu'approche favorisant le développement de compétences nécessaires à la vie, dont la pensée critique, et connaît un véritable essor à un niveau international. Cet intérêt grandissant pour la PPE a comme corollaire des défis de plus en plus grands en ce qui a trait à la formation initiale des enseignants. Ces défis sont d'autant plus complexes que la philosophie ne figure toujours pas dans les programmes d'enseignement primaire parmi les disciplines obligatoires, il devient donc difficile de libérer de l'espace dans le cursus pour former les enseignants à la PPE. Néanmoins, au Québec, le Renouveau pédagogique mis en place par le ministère de l'Éducation laissait entrevoir plusieurs points d'ancrage pour la PPE dans la formation initiale des enseignants. En effet, ce programme poursuit des visées similaires à celles promues en PPE, dont le développement de compétences, parmi lesquelles se retrouvent la formation du jugement critique et la pratique du dialogue. Suite à la mise en place de ce Renouveau pédagogique, toutes les universités québécoises ont dû ajuster leur programme de formation initiale à l'enseignement, ce qui pouvait laisser entendre que les futurs enseignants développeraient des compétences utiles à l'animation d'une communauté de recherche philosophique (CRP). Mais qu'en est-il exactement? De quelle manière la formation initiale à l'enseignement permet-elle aux étudiants de s'approprier les habiletés d'animation liées à la PPE? C'est à cette question que s'intéresse la présente étude exploratoire. Dix stagiaires de quatrième année ont entrepris de mettre en place des CRP avec leurs élèves. Par le biais des rapports qu'ils ont produits ainsi que d'entretiens semi-dirigés, il ressort que les étudiants appliquent des stratégies développées lors de leur formation initiale et qui ne conviennent pas toujours à la PPE. Parmi ces stratégies, notons la récurrence du modèle explicatif de type «top-down», la multiplication des activités préparatoires ainsi que la division des compétences en une série de composantes. Notons également leur grande difficulté à relever des habiletés de pensée dans les réflexions des élèves. Ces résultats soulèvent des questions sur la manière dont les futurs enseignants sont préparés non seulement à animer des discussions philosophiques mais aussi, plus largement, sur leurs capacités à développer la pensée des élèves.
Exercice annuel: 
2012-2013