Pédagogies humiliantes et rêves brisés dans des récits de vie d’élèves du secondaire au Cameroun et au Gabon

                                                        

Articles de colloque

Contributors: 
Publication status: 
2016, 11 novembre
Proceedings title: 
Actes du panel "L’appel bio-graphique" (groupe ASIHVIF) : Pratiques du récit de vie en formation articulées à des questions d’accompagnement
Publisher: 
Livres en ligne (LEL) du CRIRES
Place: 
Québec, Canada
Page range: 
96-107
ISBN: 
978-2-921559-28-7
Abstract: 
Les résultats de recherche employant les récits de vie comme approche théorique au croisement de l’interactionnisme symbolique dans des espaces scolaires d’Afrique francophone font émerger des éléments qui participent à la compréhension de la « face cachée » de l’échec scolaire (Demba, 2012). Rêves brisés et pédagogies humiliantes font surface dans les récits d’élèves du secondaire au Cameroun et au Gabon et convergent à qualifier l’école – selon l’expression de Merle (2005) –, comme un espace de non-droit (Demba, 2012 ; Gbetnkom, 2015 ; Lopsiwa, 2015). Ces résultats nous amènent à projeter des démarches d’actions collaboratives. Tenant compte que les récits de vie sont une démarche qui favorise un rapport dialectique dans lequel théories et pratiques s’interrogent l’une l’autre (Dominicé, 2007 ; Pineau, 1998 ; 2006), ils ont le potentiel de développer la co-construction de savoirs dans la recherche et la formation (Josso et Schmutz-Brun, 2002). Envisager l’emploi de récits de vie en tant que démarche de recherche-action-intervention pour la transformation de pratiques de classe et des rapports entre enseignantes et enseignants et élèves (filles et garçons) dans lesquels ces derniers sont valorisés et où les droits humains fondamentaux sont respectés, tel est l’enjeu de ce texte.
Full text: 
Exercice annuel: 
2016-2017
Collaboration chercheurs: 
(**)