L’expérience des femmes dans les directions sportives au Québec: une «émancipation sous tutelle»

                                                        

Articles de revue

Contributors: 
Publication status: 
2009, août
Journal name: 
Recherches féministes
Volume: 
22
Issue: 
1
Page range: 
123-145
ISSN: 
0838-4479
DOI: 
https://doi.org/10.7202/037799ar
Abstract: 
Cet article porte sur les aspects particuliers de l’expérience au travail de femmes investies dans des postes de direction et de décision dans les milieux du sport de haut niveau au Québec. L’auteure examine, à partir de leur discours, si ces dirigeantes reçoivent un traitement équitable. Elle cherche aussi à saisir, le cas échéant, les stratégies qu’elles utilisent pour compenser les effets qu’entraînent des conditions de travail sexistes. Le discours de ces femmes est centré sur le fait qu’il existe des différences marquées en faveur des hommes dans ces milieux du sport. Pour elles, les directions sportives constituent des espaces culturels de domination masculine où les femmes doivent s’assimiler à la majorité, se conformer pour être entendues, ou pour être en mesure de faire leur travail, et s’adapter aux caractéristiques du groupe masculin. Les dirigeantes rencontrées par l’auteure désapprouvent et contestent cette situation. Elles sont obligées de recourir à diverses stratégies de résistance pour se faire valoir et se maintenir dans ces milieux sportifs. Dans ce contexte de partage inégal de responsabilités et de pouvoir, l’auteure formule l’hypothèse suivante : la place des femmes au sein de ces instances demeure sous la tutelle des dirigeants masculins.
Exercice annuel: 
2009-2010