Le développement des habiletés d'entraide et l'adaptation psychosociale des élèves présentant des problèmes de comportement

                                                        

Articles de revue

Contributors: 
Publication status: 
2010, mars
Journal name: 
Psychologie Québec
Volume: 
27
Issue: 
2
Page range: 
24-29
ISSN: 
0824-1724
Abstract: 
La plupart des enfants acquièrent au fil des jours des habiletés sociales adéquates qui leur permettent de bien s’adapter à leur environnement scolaire. Cependant, d’autres présenteront dès le début de leur scolarisation, des problèmes de comportement qui affecteront la qualité de leurs relations interpersonnelles, leur réussite scolaire et conséquemment, la qualité de leur adaptation sociale ultérieure. La recherche a permis de découvrir qu’un manque d’habiletés sociales affecte considérablement le développement affectif, cognitif et moral des enfants peu compétents socialement. C’est pourquoi les différentes interventions offertes en milieu scolaire aux élèves en difficulté de comportement visent le développement de la compétence sociale, cet ensemble d’habiletés décrivant « l’efficacité des interactions avec autrui » (Felner, Lease et Phillips, 1990; Rose-Krasnor, 1997). Très souvent associée aux qualités interpersonnelles liées à la sensibilité, à l'empathie, à l’altruisme, aux aptitudes à communiquer ou au sens de l'humour, la compétence sociale est ainsi constituée d’une gamme de comportements prociaux. Par ailleurs, Caprara, Pastorelli, Bandura et Zimbardo (2000) ont démontré qu’un score élevé sur le plan du comportement prosocial chez des élèves de troisième année est un prédicteur significatif du rendement scolaire obtenu cinq ans plus tard. Plusieurs types d’intervention sont proposés aux élèves pour favoriser leur adaptation sociale. En passant par les programmes d’entraînement aux habiletés sociales et de résolution de conflits, on a aussi fait appel au soutien de pairs plus compétents socialement pour tenter de modeler leurs comportements. On se retrouve toutefois devant l’évidence que les apprentissages sociaux effectués en contexte de classe ne se généralisent que difficilement en situation réelle. C’est pourquoi nous nous sommes intéressés aux interventions permettant aux jeunes de pratiquer, en situation réelle, les habiletés sociales nouvellement acquises en contexte de classe.
Exercice annuel: 
2009-2010