Une action concertée en milieu scolaire pour réduire les conduites agressives des adolescents

                                                        

Articles de revue

Contributors: 
Publication status: 
2006, février
Journal name: 
Vie pédagogique
Issue: 
138
Page range: 
1-4
ISSN: 
1911-8759
Abstract: 
À la fin de l’année scolaire 2002-2003, le personnel avait constaté une augmentation des comportements agressifs chez les élèves. Cette perception était confirmée par une étude interne qui avait révélé un plus grand nombre de comportements d’intimidation, de taxage et d’agressions physiques. Pour réagir à cette montée de violence, l’équipe s’est mobilisée autour d’un projet-école qui avait comme premier objectif la diminution des comportements agressifs des élèves. L’identification des besoins par le milieu a cependant mené à l’élaboration d’une intervention globale et concertée qui agissait plutôt sur un ensemble de facteurs pouvant influencer les choix et les problèmes personnels des élèves. Avec l’appui des partenaires des milieux universitaires et communautaires et grâce au soutien financier du Comité national de la prévention du crime, on a pu mettre sur pied le projet que les élèves ont baptisé «Pacifiquement vôtre». Les compétences personnelles et sociales à développer déterminées dans le Programme de formation de l’école québécoise (MEQ, 2001) ont été prises en compte dans l’élaboration de cette action concertée. Cinq volets d’intervention ont ainsi été jugés importants à intégrer dans le développement global des adolescents : développement des habiletés à la vie sociale, intimidation et taxage, éducation et intervention en toxicomanie, entraide par les pairs et santé et bien-être dans les relations amoureuses. En misant sur le développement d’attitudes spécifiques, nous croyions possible de mieux préparer les jeunes à leurs rôles sociaux tout en observant les effets des interventions sur la fréquence et l’intensité des comportements violents à l’école. Avec cette approche globale d’intervention, l’école Saint-François venait sans le savoir de s’inscrire dans l’orientation gouvernementale initiée par le ministère de l’Éducation et le ministère de la Santé et des Services sociaux et nommée récemment «Approche École en santé» (MEL, 2005). Nous relatons ci-après le déroulement de la mise en œuvre de cette action concertée et les principaux effets observés sur les élèves et sur le climat scolaire après la première année d’implantation. Nous présentons également les conditions favorables à la réussite de ce type de projet, en insistant sur l’importance d’une approche collective et sur la mobilisation de l’équipe-école pour parvenir aux résultats escomptés.
Exercice annuel: 
2005-2006