État de l’éducation au Sénégal et en Afrique – Retour d’expérience. Téléconférence du Pr Mary Teuw Niane, ancien ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation du Sénégal

                                                        

« Veuillez prendre note qu’en raison des nouvelles mesures prises en vue de contrer la COVID,
l’activité ne se déroulera qu’à distance. »

La Communauté de recherche et d’entraide en éducation (CREÉ) est fière de vous inviter à la téléconférence du Pr Mary Teuw Niane, ancien ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation du Sénégal, conférence intitulée l’État de l’éducation au Sénégal et en Afrique – Retour d’expérience.

Cette téléconférence multiplateforme, organisée en collaboration avec le Réseau PÉRISCOPE, le CRIRES et le CIRAM sera diffusée en direct dans cinq universités sur deux continents. Elle se tiendra le lundi 20 décembre 2021 à 9h00 (HNE- 14h00, GMT). Les modalités de connexion se trouvent sur l’affiche ci-dessous.

Le Pr Niane a été, depuis les années quatre-vingt, un acteur majeur dans toutes les réformes éducatives du Sénégal, et en particulier à l’enseignement supérieur. Il a présidé des commissions qui ont recommandé la création de trois nouvelles universités, dont l’Université Gaston-Berger de Saint-Louis dans laquelle il a assumé la fonction de recteur. À cette institution, il a développé des filières et des centres de recherche d’avant-garde dans plusieurs domaines : en mathématique, en informatique, en sciences (agronomie, aquaculture, alimentation), en santé (médecine, sciences infirmières), en sciences sociales et humaines (éducation et sport, culture). Cette université est devenue, en Afrique subsaharienne, le principal carrefour de la recherche dans plusieurs de ces champs d’action.

À titre de ministre de l’Éducation, il a implanté, en collaboration avec la Fédération des cégeps et l’Université Laval, un réseau d’Instituts  Supérieurs d’Enseignement Professionnel (ISEPs) apparentés au modèle des cégeps visant la formation de techniciens supérieurs. Il a crée l’Autorité Nationale d’Assurance Qualité de l’Enseignement supérieur (ANAQ-Sup) et il a mis sur pied l’Université Virtuelle du Sénégal, une télé-université qui innove dans les pratiques de l’enseignement comodal, dans les moyens mis en oeuvre pour favoriser l’accessibilité ainsi que dans le recours aux compétences, jusque-là inexploitées, présentes dans la diaspora.

Comme le Québec au temps du Rapport Parent, le Sénégal et l’Afrique connaissent une démographie dont les strates les plus jeunes sont largement les plus nombreuses. Les enjeux que cette situation suscite, parmi lesquels se retrouvent l’accessibilité, la persévérance, la réussite et l’insertion professionnelle, sont des plus cruciaux pour que l’éducation et l’enseignement supérieur participent pleinement à l’épanouissement de ces sociétés.

Comme acteur et témoin de tant de réformes et de développements, le Pr Mary Teuw Niane nous offre un retour réflexif sur son expérience comme dirigeant qui a été confronté aux défis qui sous-tendent l’action éducative.  

Au nom de Sérigne Babacar Fall, coordonnateur de la Cellule Analyse des Politiques, et d’Évelyne Foy, coordonnatrice de la Cellule Développement de l’Éducation de la CREÉ, nous vous invitons à y participer en grand nombre!

Abdoulaye Anne et Denis Savard,
Professeurs responsables de la CREÉ