Une communauté professionnelle d'apprentissage (CaP) en formation professionnelle

 

 

 

 

En 2012, une conseillère pédagogique d’un centre de formation professionnelle nous a approchée. L’équipe enseignante souhaite réfléchir à la manière d’«enseigner autrement» à une clientèle en transformation (plus jeune, davantage d’EHDAA), alors qu’on attend de l’enseignement professionnel qu’il mette l’élève au centre de son apprentissage.

Afin de répondre à ce besoin, nous avons d’abord travaillé avec deux enseignants d’un même programme (Mécanique automobile). Des observations filmées et des entretiens ont permis de mieux comprendre leur activité. Ensuite, en collaboration avec eux, nous avons mis en place une communauté professionnelle d’apprentissage regroupant six de leurs collègues, la chercheuse et la conseillère pédagogique. Lors des rencontres, les deux enseignants de départ ont partagé certains éléments de leur pratique (capsules vidéo). Le groupe a ensuite ciblé des problématiques jugées prioritaires, réalisé une analyse de celles-ci, puis ciblé des pistes concrètes d’action. Les rencontres subséquentes (2) ont permis de partager l’expérience d’expérimentation de ces pistes d’action et de cibler de nouvelles problématiques. 

L’analyse des discussions de la communauté montre que, bien que les questionnements de départ soient essentiellement centrés autour des élèves (peu d’autonomie, rétention faible des apprentissages, préalables insuffisants, peu d’engagement dans certaines situations d’apprentissage), le collectif a ciblé des pistes concrètes d’action pédagogique. Parmi celles-ci, mentionnons une organisation à plus court terme du travail des élèves assortie d’un suivi plus étroit, le fait de mettre les élèves plus rapidement dans l’action sans avoir vu toute la théorie et l’utilisation du téléphone intelligent à des fins pédagogiques. À l’issue du projet, les participants ont signalé des retombées du point de vue de l’apprentissage, de l’intérêt et de la réussite des élèves, ainsi qu’un enseignement plus intéressant pour eux. Des idées pour diversifier les pratiques ont également été diffusées à d’autres programmes du même centre, de même qu’à d’autres centres. 

 

Anabelle Viau-Guay