Le suivi CLASS : une recherche collaborative CSRS/UdeS

 

 

 

 

Cette recherche collaborative qui se déroule dans les écoles secondaires de la Commission scolaire de la Région de Sherbrooke depuis septembre 2012 implique une vingtaine d’enseignants par année en interaction avec leurs élèves. Cette recherche se situe donc au premier niveau documenté, soit celui qui se passe directement en classe. Le besoin de recherche a émergé de l’analyse qu’ont faite les dirigeants de la CSRS de données scolaires, notamment leurs taux de décrochage scolaire par école, besoin qui s’est traduit par le constat de la nécessité d’intervenir autrement, en classe. Les directions d’école et les enseignants ont été consultés et ils ont vu le bienfondé d’étudier les pratiques pédagogiques qui suscitent la motivation et l’engagement des élèves. La CSRS avait déjà contribué à la création d’une chaire de recherche sur la persévérance scolaire et elle a renoué en poursuivant les travaux lors du renouvellement de la chaire de recherche de la CSRS sur l’engagement, la persévérance et la réussite des élèves. Les mécanismes de collaboration, notamment les rencontres mensuelles entre la titulaire de la chaire et les directions de la CSRS et des écoles secondaires, ont permis de mettre en branle cet important projet de recherche. 

Une avancée importante a été réalisée lorsque les enseignants ont accepté de se faire filmer en classe pour ensuite recevoir des rétroactions de l’équipe de recherche. Le syndicat des enseignants a pour sa part obtenu des libérations et compensations pour ses membres participant à ce projet. Cette collaboration était importante à solliciter pour bien baliser les intentions de recherche. Le projet vise à mettre en lumière les pratiques pédagogiques qui contribuent à favoriser l’engagement. L’analyse des pratiques se fait à l’aide de l’outil d’observation qu’est le Classroom Assessment Scoring System (CLASS) créé et validé par Pianta, Hamre et Mintz (2012). Les enseignants participent à une entrevue d’entrée et les captations en classe débutent lorsque tous les consentements ont été obtenus des élèves et de leurs parents. Les données sont analysées par l’équipe de recherche et une rétroaction est offerte à l’enseignant en lui montrant des clips vidéoscopiques précis qui servent de base pour la discussion autour des 12 dimensions qui sont observées à l’aide de cet outil. Quatre boucles de captation/rétroaction ont lieu par année pour chaque enseignant. À l’issue de ce processus, une entrevue de sortie permet à l’enseignant de rendre compte de ses avancées et de ses défis rencontrés au cours de l’année dans une optique de réflexion professionnelle individuelle et collective sur les pratiques. 

Des résultats et des retombées sont observés à plusieurs niveaux. Il existe un fort lien entre les domaines observés (soutien émotionnel, organisation et soutien pédagogique) et l’engagement des élèves. Établir l’organisation de la classe semble être un réel prérequis avant de s’avancer dans la compréhension de la matière. De plus, considérant l’hétérogénéité des groupes d’élèves, voire l’intégration des élèves ayant des difficultés d'apprentissage dans les classes régulières, la sensibilité de l’enseignant et le dialogue pédagogique sont également des objets d'attention.  

 

Anne Lessard 

 

Référence