Deux étudiantes du CRIRES se distinguent sur la scène provinciale

Julie St-Georges et Daphné Rouillard-Rivard

Le 3 décembre dernier, deux étudiantes du CRIRES ont obtenu des bourses de recherche (5,000$) du Consortium national de recherche sur l'intégration sociale (CNRIS) pour leurs études de maîtrise. L'étude de Daphné Rouillard-Rivard, étudiante à la maîtrise en psychoéducation portera sur les stratégies d'intervention pour favoriser la participation sociale des élèves ayant un trouble du spectre de l'autisme. L'étude de Julie St-Georges, étudiante à la maîtrise en psychoéducation portera sur la participation sociale des élèves ayant une déficience intellectuelle lors de la transition de l'école à la vie active. La participation sociale est le principal objectif visé par les services scolaires et sociaux offerts à ces élèves. Les travaux de ces étudiantes visent à identifier les meilleurs pratiques pour favoriser la réussite scolaire de ces jeunes et leur permettre d'exercer leur rôle de citoyens actifs dans leur collectivité. Les étudiantes sont dirigées par Francine Julien-Gauthier, du département des fondements et pratiques en éducation de l'Université Laval.